Production écrite

Production écrite du DALF C1

Comment réussir l’épreuve de production écrite du DALF C1 ? C’est le 5ème volet de mon guide de préparation à l’examen du DALF C1, spécialement rédigé pour les candidats.

La production écrite du DALF C1 en bref

Voyons d’abord en quoi consiste la production écrite, qui est la dernière des épreuves collectives.

Durée 2h30
Types d’exercices 1 synthèse de documents (220 mots environ) + 1 essai argumenté sur le même sujet (250 mots environ)
Types de documents 2 articles de presse d’une longueur totale de 1000 mots environ dans un domaine au choix (Lettres et sciences humaines ou Sciences.)

L’épreuve de production écrite comprend 2 exercices très différents, mais qui portent sur le même thème, et dans le domaine choisi par le candidat au moment de l’inscription à l’examen : Lettres et sciences humaines ou Sciences.

La synthèse est un double exercice de compréhension et de production. Concrètement, il consiste à dégager la problématique, relever les idées essentielles contenues dans les textes sources, à les classer et à les reformuler sous une forme réduite et organisée logiquement. Il ne s’agit surtout pas de résumer chaque texte séparément. Votre texte final doit comporter un titre, une rapide introduction et un développement. La conclusion n’est pas indispensable, voire déconseillée si elle vous amène à ajouter des éléments étrangers aux documents. De même, il est interdit d’ajouter des idées personnelles dans une synthèse.

Dans l’essai argumenté au contraire, vous développerez votre opinion personnelle sur le sujet posé par les documents, selon une consigne qui décrit précisément la situation de communication : rôle, type de texte, destinataire, etc. Vous devrez exposer vos propres arguments illustrés d’exemples. Il n’est pas interdit toutefois de reprendre quelques éléments des textes sources, si vous les intégrez habilement à votre argumentation. Votre texte final devra comporter une introduction, un développement et une conclusion, qui respectent les règles d’usage en fonction du type de texte exigé par la consigne.

Compétence générale

Le candidat au DALF C1 doit être capable :

— de rédiger une synthèse de documents longs et complexes, y compris sur des sujets qui ne lui sont pas familiers.

— d’exposer un point de vue personnel et détaillé, sous la forme d’un texte argumentatif bien structuré.

Savoir-faire

Savoir-faire pour la synthèse

La synthèse étant d’abord un exercice de lecture, elle exige les mêmes savoir-faire que pour la compréhension écrite du DALF C1 et je vous conseille vivement de les consulter. Je ne listerai ici que les savoir-faire propres à la synthèse.

Dégager une problématique d’une source documentaire
Quel est le problème posé par les textes sources ? Quelle question va guider le développement de ma synthèse ?

Élaborer un plan
Est-ce que je sais repérer les différences et les similitudes entre les documents ? Est-ce que je classe logiquement les idées retenues en fonction de ma problématique ?

Reformuler
Est-ce que je maîtrise les techniques de reformulation et de réduction propres au résumé ? Est-ce que je sais, par exemple, remplacer la voix passive par la voie active ?

Respecter les règles de mise en page
Est-ce que je sépare les différentes parties de mon texte par des espaces ? Est-ce que je distingue les idées principales par des paragraphes ?

Savoir-faire pour l’essai

Identifier la situation de communication
Qui suis-je dans le texte que je dois écrire ? Quel est le but de ce texte ? Quel est son destinataire ?

Trouver des idées et des exemples pertinents
Est-ce que j’ai développé des techniques pour trouver rapidement des idées, y compris sur des sujets non familiers ?

Structurer un texte argumentatif à l’aide d’un plan
Est-ce que je sais organiser rigoureusement une argumentation, notamment à l’aide d’un plan dialectique en 2 parties ?

Adopter la bonne mise en page
Est-ce que je sais partager un texte en paragraphes pour qu’il soit plus clair ? Est-ce que je sais où écrire mes coordonnées dans une lettre formelle ?

Introduire et conclure un texte
Avec quelle phrase rituelle commencer une lettre formelle ? Comment terminer un article de presse ou un message dans un forum électronique ?

Développer des arguments
Est-ce que je sais justifier mes arguments par des idées secondaires et des exemples ? Est-ce que je maîtrise un grand nombre de notions comme la cause, la concession, etc.

Utiliser des connecteurs
Est-ce que je maîtrise une grande gamme de connecteurs pour indiquer la progression de mon argumentation ? Est-ce que je marque les liens logiques entre mes idées ?

À vous !

Ce référentiel (description des compétences à acquérir) pourra vous aider, je l’espère, à vous fixer des objectifs de travail pour préparer la production écrite du DALF C1. Je vous recommande par ailleurs ce module qui présente la méthodologie de la synthèse.

N’hésitez pas à me donner votre opinion. J’adorerais vous entendre !

Cet article est extrait d’un livre en cours de rédaction, « Objectif DALF C1 », qui est comme la suite de mon Objectif DELF B2. Pour être informé des prochains articles, devenez membre de Commun français. C’est simple et gratuit !


Vous avez aimé cet article ? Merci de le partager sur vos réseaux !

Production écrite DELF B2

Enfin un guide complet !

Besoin d’aide pour préparer l’examen ? Essayez ce guide avec plus de 150 pages d’exercices et de conseils.

Compréhension écrite

Compréhension écrite du DALF C1

Comment réussir l’épreuve de compréhension écrite du DALF C1 ? Voici la quatrième partie de mon guide de préparation à l’examen du DALF C1.

La compréhension écrite du DALF C1 en bref

Voyons d’abord en quoi consiste cette épreuve, qui vient immédiatement après la compréhension orale.

Durée 50 minutes
Type d’exercice Réponse à un questionnaire varié (Questions à choix multiple – Vrai ou Faux avec justification – citations d’extraits du texte – questions ouvertes…)
Type de document 1 texte argumentatif (extrait littéraire ou article de presse) d’une longueur de 1500 à 2000 mots (2 pages environ).

Les questions, qui ne suivent pas forcément l’ordre du texte, peuvent porter sur 3 niveaux de compréhension :

  • Compréhension globale : repérer le but du texte, synthétiser l’opinion de son auteur…
  • Compréhension détaillée : repérer les idées principales, comparer et résumer des informations…
  • Compréhension fine : reformuler une idée, expliquer une expression idiomatique…

D’autre part, avec vos propres mots est une expression qui revient souvent dans les consignes du questionnaire. Autrement dit, ne vous contentez pas de recopier l’information demandée, mais essayez de la reformuler en rédigeant vos propres phrases.

Toutefois, le correcteur ne sanctionnera pas les problèmes de langue (orthographe, grammaire…) que peuvent contenir vos réponses, tant que vos phrases restent compréhensibles. C’est logique, puisqu’il s’agit d’une épreuve de compréhension écrite et non pas d’expression !

Compétence générale

Quel sera donc votre objectif général pour vous préparer à l’épreuve de compréhension écrite du DALF C1 ?

Le candidat au DALF C1 doit être capable de comprendre, de manière fine et détaillée, un texte long et complexe à visée argumentative, même s’il traite d’un sujet qui ne lui est pas familier.

Savoir-faire

Voyons maintenant dans le détail ce que vous devrez savoir faire pour réussir l’épreuve. Les questions en italique ne sont que des exemples pour aider à comprendre chacun des savoir-faire.

Explorer un texte pour le comprendre globalement
Est-ce que je repère rapidement le contenu général d’un texte grâce au titre, au chapeau, aux intertitres… ? Est-ce que je sais identifier l’intention d’un texte ?

Repérer rapidement l’organisation d’un texte
Est-ce que j’identifie rapidement la progression des idées ? Est-ce que je peux distinguer arguments principaux, arguments secondaires et exemples ?

Relever rapidement une information dans un texte long
Est-ce que je sais balayer un texte pour trouver une information précise ?

Synthétiser des informations et des arguments
Est-ce que je sais mettre en relation des informations dispersées dans un texte ? Est-ce que je sais les résumer en une phrase ?

Interpréter un texte en général ou un extrait
Est-ce que je peux dire si une intervention est critique, polémique, ironique, tendancieuse, élogieuse… ? Est-ce que je sais analyser les sous-entendus, les implicites ?

Reformuler un extrait
Est-ce que je sais introduire une reformulation avec des expressions comme « en d’autres termes » ? Est-ce que je sais rédiger la définition d’un mot ?

À vous !

Ce référentiel (description des compétences à acquérir) pourra vous aider, je l’espère, à vous fixer des objectifs de travail pour préparer la compréhension écrite du DALF C1. Par ailleurs, la lecture régulière de la presse francophone (surtout les textes de réflexion) est une stratégie décisive pour réussir cette épreuve.

N’hésitez pas à me donner votre opinion. J’adorerais vous entendre !

Cet article est extrait d’un projet de livre en cours, « Objectif DALF C1 », qui est comme la suite de mon Objectif DELF B2. Pour être informé des prochains articles, devenez membre de Commun français. C’est simple et gratuit !


Vous avez aimé cet article ? Merci de le partager sur vos réseaux !

Conjugo speed 1

Test de l’application Conjugo speed

Conjugo speed est une application qui permet de réviser en jouant la conjugaison des verbes à l’imparfait, au présent et au futur simple.

L’application en bref

Compétence Conjugaison
Niveaux B1-B2
Connexion Non
Environnement Android
Poids 46 MB
Version testée Version 1.8 pour tablette Android
Prix Gratuite
Note 5/5

Prise en main

Conjugo speed 2

En arrivant sur la page d’accueil, vous pouvez, avec le bouton de gauche, définir le niveau de difficulté, les temps et les groupes que vous souhaitez réviser.

Ensuite, l’application propose 3 jeux successifs, d’une difficulté croissante :

  • Vrai ou Faux, où il faut juger si la conjugaison est bonne ou non.
  • Quel est le bon ?, où vous devez choisir la bonne conjugaison parmi 3 réponses.
  • Trouve les bonnes lettres, où c’est à vous de conjuguer le verbe en utilisant les lettres disponibles.

L’aspect ludique de cette application, comme son nom l’indique, réside dans le chronométrage. En effet, chaque jeu se déroule en temps limité et le score final dépend en grande partie de votre rapidité : une série de bonnes réponses permet d’obtenir du temps supplémentaire.

Conjugo speed 3

Par ailleurs, le jeu s’adapte au niveau du joueur. Par exemple, si vos premières réponses sont fausses, le système ne propose ensuite que des verbes plus simples du premier groupe. De même, au début du jeu, les temps sont distingués par des couleurs (par exemple bleu pour l’imparfait) mais ce code couleurs disparaît au niveau de difficulté maximale du jeu.

Enfin, le jeu enregistre les meilleurs scores de tous les joueurs pour vous permettre de vous mesurer avec eux. Peut-être arriverez-vous à battre des records !

Les +

L’application propose une méthode stimulante et on se prend vite au jeu. Elle peut convenir à tous les âges, à mon avis.

Les 3 jeux sont simples mais très bien conçus. Un gros effort a été fait concernant l’adaptation du système au niveau du joueur et cela fonctionne plutôt bien.

D’autre part, le jeu est accessible sur plusieurs environnements, y compris en installation sur PC ou Linux.

Conjugo speed 4

Les –

On peut regretter le retrait de l’application de l’Appstore, mais comme l’explique le concepteur sur son blog (en anglais), il ne pouvait pas continuer à payer pour y maintenir son application tout en la proposant gratuitement aux utilisateurs.

En fait, le seul reproche que je ferais à Conjugo speed, c’est de se limiter à trois temps simples : le présent, l’imparfait et le futur. On aimerait aussi pouvoir s’exercer sur les temps composés !

À vous !

Au total, Conjugo speed est une excellente application qui permet de réviser en s’amusant les temps de base de la conjugaison. Très utile au niveau B1, où ces temps doivent être acquis, elle pourra très bien servir aux niveaux supérieurs pour une révision expresse !

N’hésitez pas à communiquer votre meilleure score en commentaire. Pour ma part, j’ai obtenu 129269 points. Qui dit mieux ?

Enfin, si vous voulez observer son fonctionnement dans le détail avant de l’installer, vous pouvez visionner ce tutoriel en vidéo réalisé par le concepteur lui-même :

 

Télécharger Conjugo Speed

Sur Google Play

Sur le site de l’application

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur vos réseaux !

Grille d'évaluation de l'oral du DALF C1

Comment évaluer votre oral du DALF C1 ?

Comment évaluer votre oral du DALF C1 ? Comment mieux vous préparer à cette épreuve ? Comme vous le savez déjà, si vous avez lu mon article consacré à l’évaluation de la production orale au DELF B2, les examinateurs ont l’obligation d’utiliser une grille pour attribuer une note à chaque candidat. Cette grille n’est pas secrète et vous pouvez la consulter dans cet exemple d’épreuve de DALF C1 à télécharger (PDF).

Toutefois, vous pourrez constater que la grille originale s’adresse à des professeurs et que les critères utilisés ne sont pas toujours simples à comprendre pour un candidat. C’est pourquoi je vous ai préparé ces tableaux plus accessibles. J’ai essayé d’y décrire très précisément, pour chaque critère, ce que les examinateurs observent au cours de l’examen… ou, autrement dit, ce que vous devez faire pour réussir l’épreuve !

Si vous ne connaissez pas encore le déroulement de l’expression orale du DALF C1, vous voudrez peut-être commencer par lire cette présentation détaillée que j’ai publiée récemment.

Quels sont les critères d’évaluation ?

Les deux premiers tableaux concernent le contenu, c’est-à-dire les techniques d’argumentation, d’abord pour l’exposé (appelé monologue suivi), ensuite pour l’entretien (encore appelé débat ou discussion). Enfin, le troisième tableau concerne la forme, c’est-à-dire la langue : vocabulaire, grammaire et phonétique.

Critères d’évaluation de l’exposé

Critères Le candidat…
Utiliser la source documentaire (1.5 points) extrait des informations pertinentes des textes sources ; analyse les textes pour en dégager les similitudes et les différences ; synthétise des informations de sources diverses.
Introduire l’exposé (1.5 points) dégage le problème évoqué dans les textes sources ; reformule les points clés des textes sources ; formule une problématique claire et pertinente ; annonce clairement le plan de son monologue.
Élaborer une réflexion (2.5 points) expose des arguments pertinents pour le thème ; intègre des informations relevées dans les textes sources à sa réflexion personnelle ; développe ses arguments de manière détaillée ; illustre ses arguments par des faits et des exemples précis.
Faire une présentation claire et organisée (2.5 points) marque les différentes parties du monologue par des transitions ; enchaîne ses arguments logiquement et sans répétition ; relie ses arguments par des connecteurs variés ; conclut son argumentation en répondant à la problématique et en récapitulant les arguments principaux.

Critères d’évaluation de l’entretien

Critères Le candidat…
Préciser et défendre sa position (2 points) reformule ses arguments chaque fois que c’est nécessaire ; apporte les précisions demandées ; défend son point de vue avec spontanéité et précision ; exprime son accord ou son désaccord avec finesse ; réfute avec précision les arguments du jury.
Faciliter le débat (2 points) revient à la problématique ou l’élargit selon les besoins de la discussion.
Gérer les tours de parole (1 point) choisit des expressions convenables pour attirer ou garder l’attention de ses interlocuteurs.

Remarque : les critères « Faciliter le débat » et « Gérer les tours de parole » ne sont pas simples à décrire concrètement. Et en tant qu’examinateur, je vous prie de croire que j’ai souvent hésité sur la note à donner ! Mais de façon générale, ce que l’on veut évaluer ici, c’est votre aisance à débattre. C’est-à-dire votre capacité à échanger des idées d’une manière à la fois spontanée et constructive, en évitant toute tension et de trop longs silences.

critères d’évaluation de la forme

Critères Le candidat…
Lexique (4 points) utilise un vocabulaire très précis en lien avec le thème du débat ; utilise des expressions idiomatiques courantes ; commet peu d’erreurs et qui ne gênent pas la compréhension.
Morphosyntaxe (5 points) parle de façon continue en ne commettant que très peu d’erreurs de syntaxe ou de grammaire ; s’auto-corrige avec aisance sans interrompre son discours.
Maîtrise du système phonologique (3 points) parle avec une prononciation claire et naturelle ; varie ses intonations pour exprimer des nuances de sens.

À vous !

Comment pouvez-vous utiliser ces tableaux pour vous préparer à l’oral du DALF C1 ? Il est toujours difficile pour un étudiant de donner une note à une production orale. En revanche, vous pouvez tout à fait vous servir des descriptions ci-dessus comme listes de vérification. C’est assez simple pour la première partie de l’examen, à savoir le monologue suivi. Pour cela, vous pouvez enregistrer votre exposé sur votre smartphone ou sur votre ordinateur. Vous pourrez ensuite réécouter autant de fois que nécessaire, avec un objectif différent à chaque fois : avez-vous clairement annoncé votre plan ? Avez-vous bien illustré vos arguments, etc.

Si vous n’aimez pas vous enregistrer ou si vous préférez un regard extérieur, travaillez alors en tandem (par 2). Demandez à un ami d’écouter votre exposé et d’évaluer votre production orale. Cependant vous verrez qu’il n’est pas facile d’écouter et d’évaluer à la fois ! C’est pourquoi je recommande toujours d’enregistrer les productions.

Réservé aux membres

Les membres de commun français peuvent télécharger une version imprimable (au format PDF) de cet article. Pour devenir membre de notre communauté et bénéficier de tous nos bonus, c’est très simple. Il suffit de vous inscrire avec votre adresse e-mail :


Vous avez aimé cet article ? Merci de le partager sur vos réseaux !

Production orale DELF B2

Enfin un guide complet !

Besoin d’aide pour préparer l’examen ? Essayez ce guide avec plus de 150 pages d’exercices et de conseils.

Production orale

Production orale DALF C1

Comment réussir l’épreuve de production orale DALF C1 ? C’est le troisième volet de mon guide de préparation à l’examen. Voyons d’abord comment se déroule l’épreuve concrètement.

L’épreuve de production orale DALF C1 en bref

Durée 60 minutes de préparation ; 30 minutes de passation
Types d’exercices Monologue suivi (exposé) de type argumentatif (15 minutes environ) + Entretien avec le jury (15 minutes environ)
Type de documents 2 ou 3 articles de presse (2 pages au total) dans un domaine au choix : Lettres et sciences humaines ou Sciences

Déroulement

Le choix du domaine de spécialité (Lettres et sciences humaines ou Sciences) se fait au moment de l’inscription à l’examen.

Le jour de l’épreuve, le candidat est d’abord invité à choisir un sujet (sur les 2 tirés au sort) et reçoit les documents correspondants. Sa tâche est de préparer un exposé où il présente un point de vue personnel et organisé, comportant une introduction, un développement (de 3 ou 4 points importants) et une conclusion. Le candidat est autorisé à noter son plan mais il lui est interdit de rédiger son intervention. Par ailleurs, les articles de presse servent de source documentaire d’où extraire des arguments et des faits pertinents pour son exposé. Le candidat ne doit pas faire un compte-rendu de ces documents ni se contenter des informations qu’ils contiennent. En effet, le jury attend également des arguments et des exemples personnels.

Pendant la passation, le candidat présente son monologue de façon continue pendant une quinzaine de minutes environ. Il est autorisé à consulter le plan détaillé qu’il a établi pendant la préparation. Le jury prend des notes sans interrompre le candidat.

Pendant l’entretien qui suit le monologue suivi, le candidat est invité à répondre aux demandes de précision sur son exposé, à confirmer son point de vue et à réagir aux arguments du jury. Le rôle de celui-ci est de simuler la contradiction, le désaccord, etc. pour tester l’aptitude du candidat à débattre.

Compétence générale

D’après cette description de l’épreuve de production orale du DALF C1, on peut déduire la compétence générale d’un bon candidat :

Le candidat à l’examen du DALF C1 doit être capable :
— d’exprimer avec aisance un point de vue détaillé sous la forme d’un exposé préparé, clair et cohérent, avec une prononciation naturelle ;
— de répondre à des demandes de précision et débattre avec aisance.

Savoir-faire

Voyons maintenant en détail les compétences qu’il convient de développer pour réussir l’épreuve de production orale DALF C1. Vous verrez que la plupart sont déjà exigées à l’examen du DELF B2, puisqu’il s’agit des mêmes exercices. Toutefois, le jury se montrera plus exigeant en ce qui concerne l’organisation de votre exposé et votre capacité à débattre lors de l’entretien.

Je complète chaque compétence par des exemples pour vous aider à comprendre de quoi il s’agit.

Savoir-faire pour l’exposé

Dégager une problématique d’une source documentaire
Quel est le problème posé par les textes sources ? Quelle question va me guider tout au long de mon exposé ?

Rapporter l’essentiel d’un article de presse
Quelle est l’intention et l’opinion générale de l’auteur ? Quels sont les points clés de son argumentation ?

Trouver des idées et des exemples pertinents
Est-ce que j’ai développé des techniques pour trouver rapidement des idées, y compris sur des sujets non familiers ?

Structurer un exposé à l’aide d’un plan
Est-ce que je sais organiser rigoureusement une argumentation, par exemple à l’aide d’un plan dialectique ?

Introduire et conclure un exposé
Est-ce que je sais annoncer le plan d’un exposé ? Est-ce que je sais récapituler mes arguments principaux en conclusion ?

Développer des arguments
Est-ce que je sais justifier mes arguments par des idées secondaires et des exemples ? Est-ce que je maîtrise un grand nombre de notions comme la cause, la concession, etc.

Ménager des transitions entre les parties
Est-ce que je sais mettre en évidence les temps forts de mon argumentation ? Est-ce que j’utilise une phrase pour signaler un changement de partie ?

Utiliser des connecteurs
Est-ce que je maîtrise une grande gamme de connecteurs pour indiquer la progression de mon exposé ? Est-ce que je marque les liens logiques entre mes idées ?

Savoir-faire pour l’entretien

Reformuler
Est-ce que je sais répondre à des demandes de précision ? Est-ce que je sais paraphraser, user de synonymes pour rendre un argument plus intelligible ?

Défendre son point de vue
Est-ce que j’utilise des expressions complexes ou idiomatiques pour exprimer mon opinion ? Est-ce que je sais exprimer un désaccord avec finesse ?

Exprimer des sentiments
Est-ce que je peux exprimer une grande gamme de sentiments ? Est-ce que je connais des expressions idiomatiques pour exprimer l’inquiétude, la confiance, etc.

S’assurer des tours de parole
Est-ce que je maîtrise assez d’expressions pour demander la parole et la garder, ou pour gagner du temps pendant que je réfléchis ?

À vous !

Cette description des savoir-faire pourra vous aider, je l’espère, à vous fixer des objectifs de travail pour préparer la production orale du DALF C1. N’hésitez pas à me dire ce que vous pensez de ce référentiel. J’adorerais vous entendre !

Cet article est extrait d’un projet de livre en cours, « Objectif DALF C1 », qui est comme la suite de mon Objectif DELF B2. Pour être informé des prochains articles, devenez membre de Commun français. C’est simple et gratuit !


Vous avez aimé cet article ? Merci de le partager sur vos réseaux !

Production orale DELF B2

Enfin un guide complet

Besoin d’aide pour préparer l’examen ? Essayez ce guide avec plus de 150 pages d’exercices et de conseils.

Instagram

Exemple de production orale DELF B2

Cet exemple de production orale permet de traiter 2 des thèmes les plus fréquents à l’examen du DELF B2 : le tourisme et les technologies de l’information et de la communication (TIC). Pour le modèle de plan, après avoir présenté le plan par résolution de problème et le plan dialectique en 3 parties, je vous propose d’en examiner un plus simple en 2 parties seulement.

Découvrons le sujet

Comment Instagram influence les touristes

Un article récent du magazine américain National Geographic, explique comment Instagram influence les touristes au moment de choisir leurs destinations. L’auteure et voyageuse Carrie Miller y montre, chiffres à l’appui, l’effet de mimétisme que provoque le réseau social dédié à la photographie. Des sites auparavant tranquilles voient leur fréquentation touristique augmenter soudainement. Le désir d’authenticité expliquerait cet engouement, les photographies d’Instagram se montrant bien plus inspirantes que d’officielles brochures touristiques. Elles permettraient même de passer des messages pour sensibiliser à la protection de l’environnement. Toutefois, la journaliste du National Geographic révèle une réalité beaucoup plus sombre qu’elle ne le paraît au premier abord. Comment ces sites touristiques rendus populaires en très peu de temps peuvent-ils faire face aux dégradations de leur environnement ? Et comment éviter que des internautes imitent des conduites à risques au péril de leur vie ?

D’après Le Courrier international, 01.02.2017

Modèle de plan

Ce texte résume un article paru dans le magazine National Geographic, selon lequel le réseau de partage de photos Instagram exercerait une forte influence sur les touristes. En effet, ceux-ci choisiraient leurs destinations en fonction des photos qu’ils ont admirées. Mais l’impact sur les sites touristiques serait en revanche très négatif.

Je propose la problématique suivante : les réseaux sociaux ont-ils un impact négatif sur le tourisme ?

Et voici un exemple de plan dialectique en 2 parties :

I. Ce que les réseaux sociaux changent

1. Nouveaux moyens de recommandation

  • Avant : on choisissait ses destinations de voyage d’après les publicités, les brochures diffusées par les agences de tourisme, ou encore avec ses proches (famille, amis).
  • Maintenant : phénomène généralisé de recommandations entre clients sur les forums, les réseaux sociaux. Les avis des touristes sont devenus plus importants pour la décision d’achat. On recherche les témoignages vécus.

2. Quand voyager c’est communiquer

  • Les réseaux sociaux, ainsi que les smartphones, ont créé cette habitude de partager avec les autres. Les photos de voyage ne sont plus seulement destinées à la famille, elles sont instantanément publiées sur Internet.
  • Les nouveaux influenceurs : des photographes développent une grande réputation (avec des millions d’abonnés) et en profitent parfois pour faire passer des messages utiles sur la protection de l’environnement, le respect des traditions locales dans les pays visités…

II. Les dérives possibles

1. Impacts sur les voyageurs

  • Partage ou narcissisme ? Est-ce que la plupart des touristes ne font pas ces photos simplement pour dire : regardez-moi, j’y suis ?
  • Nouveau conformisme : l’expérience n’est pas vraiment personnelle, tout le monde fait les mêmes photos dans les mêmes poses (voir les photos qui sont prises devant la tour de Pise par exemple…)
  • Dangers du mimétisme : certains essaient de reproduire des photos qui ont été prises dans des situations dangereuses (en haut d’une montagne, au bord d’un fleuve…)

2. Impacts sur l’environnement

  • La viralité (diffusion massive en très peu de temps) sur les réseaux fait que des sites touristiques, d’habitude très calmes, sont soudainement envahis par les touristes. Cela pose d’énormes problèmes d’organisation et perturbe le quotidien des habitants.
  • Les modes passent très vite : l’intérêt pour un site disparaît rapidement au profit d’un autre, ce qui perturbe l’économie locale qui perd une importante source de revenus.
  • Risques de pollution : les lieux touristiques qui ne sont pas préparés à recevoir un nombre important de visiteurs ne peuvent pas protéger leur environnement.

À vous !

À vous de jouer maintenant ! Préparez votre monologue sur ce même sujet et entraînez-vous à le présenter. Je vous conseille vivement de vous enregistrer. Vous pourrez ensuite vous réécouter et même essayer d’évaluer votre production grâce à cette grille de critères. Si vous ne savez pas encore comment le préparer, je vous invite à consulter mon modèle où je décris toutes les étapes de la préparation d’un monologue au DELF B2.

N’hésitez pas à poser des questions dans les commentaires de cet article. Je serais ravi de pouvoir vous aider !

Réservé aux membres de Commun français

Les membres de Commun français peuvent télécharger une version imprimable (format PDF) de cet exemple de production orale DELF B2. Le lien est envoyé par e-mail.

Pour devenir membre de notre communauté, c’est très simple. Il suffit de vous inscrire avec votre adresse e-mail :


Vous avez aimé cet article ? Merci de le partager sur vos réseaux !

Production orale DELF B2

enfin un guide complet

Besoin d’aide pour préparer l’examen ? Essayez ce guide avec plus de 150 pages d’exercices et de conseils.

7 jours sur la planète

Test de l’application 7 jours sur la planète

Tirée de l’émission 7 jours sur la planète de TV5 Monde, cette application vous permet de mémoriser du vocabulaire lié aux sujets d’actualité.

L’application en bref

Compétences Vocabulaire
Niveaux B1-B2 (C1 éventuellement)
Connexion Indispensable pour regarder les vidéos
Environnement Android et iOS
Poids 56 MB
Version testée Version 2.4 pour tablette Android
Prix Gratuite pour la version allégée – 1.99 € pour la version complète
Note 3.5/5

Prise en main

7 jours sur la planète - 2

L’interface est en anglais. À l’ouverture de l’application, vous avez le choix entre 3 reportages d’actualité (renouvelés une fois par semaine) qui permettent de travailler chacun une quinzaine de mots et 3 expressions sur un thème (environnement, culture, diplomatie, etc.)

Chaque vidéo est accompagnée d’une transcription avec les mots nouveaux en bleu. Un premier visionnage de la vidéo vous permettra de les écouter en contexte. Ensuite, vous pourrez faire au choix un exercice (taper sur « Study ») pour étudier les mots nouveaux ou des jeux qui aident à les mémoriser. Pour obtenir les consignes de ces activités, passez par le bouton « i » en haut à droite de l’écran car elles ne sont pas indiquées avec les activités elles-mêmes.

7 jours sur la planète - 4

Le principe de l’exercice, par exemple, n’est pas simple à deviner. À chaque mot indiqué, essayez mentalement de trouver sa traduction puis cliquez sur le point d’interrogation pour vérifier. À vous ensuite de cliquer sur « wrong » ou « right » pour indiquer si vous vous êtes trompé ou non.

Côté jeux, vous trouverez une grande variété : anagrammes, quiz, mots cachés, etc. L’application propose même un mode « duel » pour jouer en direct avec un ami.

7 jour sur la planète - 3

Les +

On retrouve les qualités de l’émission télévisée, avec ses reportages à la fois intéressants et adaptés au public qui apprend le français au niveau intermédiaire. Le choix des mots à apprendre est très pertinent et aide efficacement à la compréhension orale dans chaque thématique.

L’application propose un système complet, qui s’adapte à vos réponses et qui suit votre progression.

Vous pouvez travailler sur des expressions idiomatiques. C’est pourquoi cette application peut également intéresser des étudiants de niveau C1, selon moi.

Les –

Était-il nécessaire de rédiger l’interface en anglais ? Il me semble qu’à partir du niveau B1, l’utilisateur est capable d’utiliser une application en français.

De plus, les consignes ne sont pas indiquées directement dans les activités alors que pour la plupart une phrase aurait suffi. Cela oblige l’utilisateur à aller chercher les informations… à condition de comprendre l’anglais !

Enfin, le principe de la traduction est discutable. Est-ce le meilleur moyen de travailler le vocabulaire ? Pourquoi ne pas proposer des définitions en français à la place ? D’ailleurs, bien que les concepteurs invitent, sur le site de présentation, à choisir entre 8 langues de traduction dans le menu « préférences », je n’ai pas encore réussi à le trouver sur ma tablette (Samsung Galaxy 3). Avez-vous plus de chance que moi ?

À vous !

7 jours sur la planète est malgré tout une bonne application pour développer votre vocabulaire lié aux thèmes d’actualité. J’ai déjà montré son importance si vous préparez des examens comme le DELF B2 ou le DALF C1. Pour plus d’efficacité, je vous recommande d’utiliser l’application en complément du site internet de 7 jours sur la planète. Concrètement, commencez par réaliser les activités de compréhension d’un reportage, puis passez à l’application pour les activités de vocabulaire correspondantes.

À vous de jouer maintenant ! N’hésitez pas à donner votre opinion en commentaire. Que pensez-vous de cette application ? Quelle note lui donnez-vous ?

Télécharger 7 jours sur la planète

Sur Google Play

Sur l’App Store

Site de l’application

Projet Voltaire

Test de l’application Projet Voltaire

Projet Voltaire propose une application qui permet d’améliorer son orthographe. Son principe est simple : pour chaque phrase affichée, cherchez si elle contient une erreur.

L’application en bref

Compétences Orthographe
Connexion Non (sauf pour synchroniser les résultats)
Environnement Android et iOS
Poids 22 MB
Version testée 9.2.1 pour Android
Prix gratuit pour les premières séries puis entre 6 et 8 euros pour chaque module
Note 4.5/5

Prise en main

À la première ouverture de l’application, on vous demandera d’entrer une adresse e-mail et un mot de passe. Cette inscription vous permettra ensuite de synchroniser vos résultats pour utiliser le programme sur le site web ou sur d’autres appareils.

La page d’accueil vous invite à choisir entre différents modules selon leurs niveaux de difficultés, qui correspondent aux classes du système scolaire français (à partir du CE1, qui accueille des enfants de 7 ans).

Prenons l’exemple du module « supérieur ». Seules les 2 premières séries sont accessibles gratuitement. Pour le module complet, comptez un peu moins de 6 euros. Chaque série permet de travailler une quinzaine de règles orthographiques. Le principe est simple : pour chaque phrase affichée, tapez directement sur l’erreur que vous repérez ou bien sélectionnez « Il n’y a pas de faute ». La correction accompagnée d’une explication de la règle est immédiate. De plus, le système s’adapte à vos réponses : il continue d’afficher des questions jusqu’à ce que vous obteniez 100% de bonnes réponses, c’est-à-dire lorsque toutes les règles sont considérées comme acquises. Enfin, vous pouvez à tout moment consulter vos statistiques en cliquant sur la barre du haut.

Les +

L’interface est agréable et simple à utiliser. Les activités sont plutôt ludiques et changent des questions à choix multiple que l’on trouve dans la plupart des applications. De plus, l’exposé des règles est rapide et clair. Par ailleurs, le retour régulier, dans chaque série, des erreurs du même type permet de bien mémoriser les règles.

Enfin, si vous souhaitez refaire une série quelques mois plus tard pour réviser, c’est possible en tapant sur « Réinitialiser ».

Les –

Ce principe de répétition des mêmes erreurs peut vite devenir lassant, si vous connaissez déjà bien la règle ! L’utilisateur se demande bien pourquoi il doit corriger le même problème 3 ou 4 fois dans la même série.

La courbe affichée dans les statistiques « fait très jolie »… mais je m’interroge sur son utilité pratique. Pas vous ?

Enfin, j’ai remarqué quelques lenteurs dans le chargement des modules sur ma tablette. Mais cela peut dépendre de beaucoup de variables. N’hésitez pas signaler si vous aussi vous avez rencontré ce problème !

À vous !

Le Projet Voltaire est une application destinée aux francophones de naissance. Elle se base sur les difficultés qu’ils rencontrent le plus souvent en orthographe. Mais je la recommande tout de même à ceux qui apprennent le français comme langue étrangère et qui ont déjà atteint un niveau avancé. En effet, c’est un très bon outil pour s’entraîner à repérer des erreurs. Ce genre d’exercice peut vous aider ensuite à améliorer vos capacités d’autocorrection. Or nous avons vu, notamment dans mon guide Objectif DELF B2, qu’elles sont essentielles à partir de ce niveau.

À vous de jouer maintenant ! N’hésitez pas à donner votre opinion en commentaire. Que pensez-vous de cette application ? Quelle note lui donnez-vous ?

Télécharger l’application Projet Voltaire

Google Play

Apple Store

Site web

Compréhension orale

Compréhension orale DALF C1

Comment se préparer à l’épreuve de compréhension orale DALF C1 ? Avec cet article, je poursuis mon guide de préparation à l’examen commencé avec les thèmes essentiels du DALF C1. Voyons d’abord comment se déroule l’épreuve.

L’épreuve de compréhension orale DALF C1 en bref

Durée de l’épreuve 40 minutes environ
Type d’exercice Questions à choix multiple + réponses à rédiger
Type de documents 1 document radiophonique long (2 écoutes) + 2 ou 3 documents radiophoniques courts (une écoute)
Durée maximale des documents 10 minutes au total

Les émissions, le plus souvent authentiques, sont tirées de radios françaises comme RFI, France Inter, Europe 1… Le registre de langue est standard, voire assez soutenu, mais on peut également rencontrer du français familier.

Le document long consiste en une émission thématique où l’on peut entendre différents points de vue. C’est généralement un mélange d’écrit oralisé (quand le journaliste lit son texte) et d’oral spontané (interventions des invités). Le questionnaire demande une compréhension fine et détaillée.

Les documents courts, en revanche, sont essentiellement informatifs. Il s’agit de flashs d’informations, de spots publicitaires… Les questionnaires, très brefs, demandent de repérer les informations essentielles.

Compétence générale

D’après cette description de l’épreuve de compréhension orale, on peut déduire la compétence générale d’un bon candidat :

Le candidat à l’examen du DALF C1 doit être capable de comprendre dans le détail une émission de radio :
— d’une durée assez longue,
— sur un sujet abstrait et complexe qui ne lui est pas familier,
— qui contient des expressions idiomatiques courantes,
— dont le registre de langue peut varier.

Savoir-faire

On retrouve pour l’essentiel les savoir-faire déjà impliqués dans l’épreuve orale du DELF B2. Mais au niveau C1, le candidat dispose d’un vocabulaire beaucoup plus étendu et il est plus à l’aise avec les différents registres de langue.

Qu’est-ce que vous devez donc savoir faire pour bien répondre aux questions ?

Identifier la situation de communication
Quel est le type d’émission ? Quelle est la fonction des personnes interrogées ? Quelle est l’intention du document : informer, critiquer… ?

Identifier l’organisation d’un document
Comment progressent les informations et les arguments ? Est-ce que je peux repérer les transitions même si elles ne sont pas explicites ?

Relever une information précise
Est-ce que je peux me concentrer sur la recherche d’une information ? Est-ce que je peux repérer des causes, des objectifs… ?

Résumer des informations ou des arguments
Quel est le point de vue d’une personne interviewée ? Est-ce que je sais mettre en relation des informations dispersées dans un document ?

Reformuler une information ou un argument
Est-ce que je peux repérer des synonymes ? Est-ce que je peux formuler un point de vue avec d’autres mots ?

Repérer les changements de registre de langue
Est-ce que je sais distinguer un français familier d’un français standard ? Est-ce que je suis familiarisé avec la syntaxe du français parlé ?

Reconnaître les expressions idiomatiques courantes
Est-ce que je connais les expressions françaises les plus utilisées ? Que signifie, par exemple, l’expression « donner carte blanche à quelqu’un » ?

À vous !

Les savoir-faire décrits ci-dessus vous permettront de vous fixer des objectifs de travail pour préparer la compréhension orale du DALF C1. Par ailleurs, il n’est pas difficile de trouver des documents, puisque la plupart des radios françaises peuvent s’écouter sur Internet. Et pour l’apprentissage du français familier, le meilleur moyen est encore de regarder des films !

N’hésitez pas à me dire ce que vous pensez de ce référentiel. J’adorerais vous entendre !

Cet article est extrait d’un projet de livre en cours, « Objectif DALF C1 », qui est comme la suite de mon Objectif DELF B2. Pour être informé des prochains articles, devenez membre de Commun français. C’est simple et gratuit !


Vous avez aimé cet article ? Merci de le partager sur vos réseaux !

journaux et magazines

Les thèmes du DALF C1

Quels sont les thèmes du dalf C1 les plus fréquents ? Il est important de connaître les grands thèmes généraux pour vous fixer des objectifs de préparation. Mais d’abord, qu’est-ce qu’on attend d’un candidat au niveau C1 ?

Compétence générale

Le candidat au DALF C1 doit disposer d’un vaste répertoire lexical sur les sujets relatifs à l’actualité.

En effet, si l’on observe un exemple d’examen, on constate immédiatement que l’actualité « s’invite » à toutes les épreuves, exactement comme pour le DELF B2. En compréhension orale, vous devrez écouter des émissions de radio. En compréhension écrite, vous répondrez à des questions portant sur un article de presse. En production écrite, la première partie consiste à rédiger la synthèse de 2 ou 3 articles de presse. Et enfin que devez-vous lire pour préparer votre production orale ? Encore des articles ! Il est donc fortement conseillé de développer votre vocabulaire sur les thèmes d’actualité qui tombent le plus souvent aux examens du DALF C1.

Mais avant de dresser la liste de ces thèmes, considérons l’organisation de l’examen. Les épreuves de compréhension sont communes à tous les candidats. En revanche, pour les productions, vous devrez choisir entre 2 domaines : Lettres et Sciences humaines ou Sciences. « Lettres » signifient « littérature » et les sciences humaines comprennent entre autres la sociologie, l’histoire, etc. Dans la pratique, si on observe des exemples de sujets, on constate que les thèmes des épreuves communes et des productions de LSH sont généralement les mêmes. Autrement dit, choisir ce domaine ne demande pas de spécialiser votre préparation à l’examen. Par contre, le candidat de Sciences, lui, avec son  domaine supplémentaire, devra finalement disposer d’un plus grand répertoire lexical. C’est sans doute pour cette raison que ce domaine est choisi par très peu de candidats !

D’ailleurs, les textes du domaine scientifique sont eux aussi tirés de la presse « grand public ». Ce ne sont pas des textes complexes écrits pour des professionnels. Il s’agit de vulgarisation scientifique.

Les thèmes du DALF C1 : épreuves communes + Lettres et Sciences humaines

  • La vie professionnelle
  • L’école
  • L’urbanisme
  • L’environnement
  • Le numérique
  • La consommation
  • La beauté et la mode
  • L’alimentation
  • Les médias
  • Les loisirs
  • La culture
  • Le tourisme
  • Les langues
  • La solidarité
  • L’économie
  • La famille
  • La santé

Les thèmes du DALF C1 : Sciences

  • L’écologie
  • La recherche spatiale
  • La recherche médicale
  • Le progrès scientifique
  • L’enseignement des sciences
  • Les dangers de la science

À vous !

Pour disposer d’un vocabulaire riche sur ces thèmes, prenez de bonnes habitudes ! Exposez-vous régulièrement aux médias français. Repérez les grandes problématiques et apprenez les mots importants pour en parler. Par exemple :

Thèmes Problématiques Mots clés
L’économie Le commerce équitable rémunération ; compétitivité ; labellisation
L’écologie Les droits des animaux faune sauvage ; moratoire international ; subsistance

Cet article est extrait d’un projet de livre en cours, « Objectif DALF C1 », qui est comme la suite de mon Objectif DELF B2. Pour être informé des prochains articles, devenez membre de Commun français. C’est simple et gratuit !


Vous avez aimé cet article ? Merci de le partager sur vos réseaux !