Instagram

Exemple de production orale DELF B2

Cet exemple de production orale permet de traiter 2 des thèmes les plus fréquents à l’examen du DELF B2 : le tourisme et les technologies de l’information et de la communication (TIC). Pour le modèle de plan, après avoir présenté le plan par résolution de problème et le plan dialectique en 3 parties, je vous propose d’en examiner un plus simple en 2 parties seulement.

Découvrons le sujet

Comment Instagram influence les touristes

Un article récent du magazine américain National Geographic, explique comment Instagram influence les touristes au moment de choisir leurs destinations. L’auteure et voyageuse Carrie Miller y montre, chiffres à l’appui, l’effet de mimétisme que provoque le réseau social dédié à la photographie. Des sites auparavant tranquilles voient leur fréquentation touristique augmenter soudainement. Le désir d’authenticité expliquerait cet engouement, les photographies d’Instagram se montrant bien plus inspirantes que d’officielles brochures touristiques. Elles permettraient même de passer des messages pour sensibiliser à la protection de l’environnement. Toutefois, la journaliste du National Geographic révèle une réalité beaucoup plus sombre qu’elle ne le paraît au premier abord. Comment ces sites touristiques rendus populaires en très peu de temps peuvent-ils faire face aux dégradations de leur environnement ? Et comment éviter que des internautes imitent des conduites à risques au péril de leur vie ?

D’après Le Courrier international, 01.02.2017

Modèle de plan

Ce texte résume un article paru dans le magazine National Geographic, selon lequel le réseau de partage de photos Instagram exercerait une forte influence sur les touristes. En effet, ceux-ci choisiraient leurs destinations en fonction des photos qu’ils ont admirées. Mais l’impact sur les sites touristiques serait en revanche très négatif.

Je propose la problématique suivante : les réseaux sociaux ont-ils un impact négatif sur le tourisme ?

Et voici un exemple de plan dialectique en 2 parties :

I. Ce que les réseaux sociaux changent

1. Nouveaux moyens de recommandation

  • Avant : on choisissait ses destinations de voyage d’après les publicités, les brochures diffusées par les agences de tourisme, ou encore avec ses proches (famille, amis).
  • Maintenant : phénomène généralisé de recommandations entre clients sur les forums, les réseaux sociaux. Les avis des touristes sont devenus plus importants pour la décision d’achat. On recherche les témoignages vécus.

2. Quand voyager c’est communiquer

  • Les réseaux sociaux, ainsi que les smartphones, ont créé cette habitude de partager avec les autres. Les photos de voyage ne sont plus seulement destinées à la famille, elles sont instantanément publiées sur Internet.
  • Les nouveaux influenceurs : des photographes développent une grande réputation (avec des millions d’abonnés) et en profitent parfois pour faire passer des messages utiles sur la protection de l’environnement, le respect des traditions locales dans les pays visités…

II. Les dérives possibles

1. Impacts sur les voyageurs

  • Partage ou narcissisme ? Est-ce que la plupart des touristes ne font pas ces photos simplement pour dire : regardez-moi, j’y suis ?
  • Nouveau conformisme : l’expérience n’est pas vraiment personnelle, tout le monde fait les mêmes photos dans les mêmes poses (voir les photos qui sont prises devant la tour de Pise par exemple…)
  • Dangers du mimétisme : certains essaient de reproduire des photos qui ont été prises dans des situations dangereuses (en haut d’une montagne, au bord d’un fleuve…)

2. Impacts sur l’environnement

  • La viralité (diffusion massive en très peu de temps) sur les réseaux fait que des sites touristiques, d’habitude très calmes, sont soudainement envahis par les touristes. Cela pose d’énormes problèmes d’organisation et perturbe le quotidien des habitants.
  • Les modes passent très vite : l’intérêt pour un site disparaît rapidement au profit d’un autre, ce qui perturbe l’économie locale qui perd une importante source de revenus.
  • Risques de pollution : les lieux touristiques qui ne sont pas préparés à recevoir un nombre important de visiteurs ne peuvent pas protéger leur environnement.

À vous !

À vous de jouer maintenant ! Préparez votre monologue sur ce même sujet et entraînez-vous à le présenter. Je vous conseille vivement de vous enregistrer. Vous pourrez ensuite vous réécouter et même essayer d’évaluer votre production grâce à cette grille de critères. Si vous ne savez pas encore comment le préparer, je vous invite à consulter mon modèle où je décris toutes les étapes de la préparation d’un monologue au DELF B2.

N’hésitez pas à poser des questions dans les commentaires de cet article. Je serais ravi de pouvoir vous aider !

Réservé aux membres de Commun français

Les membres de Commun français peuvent télécharger une version imprimable (format PDF) de cet exemple de production orale DELF B2. Le lien est envoyé par e-mail.

Pour devenir membre de notre communauté, c’est très simple. Il suffit de vous inscrire avec votre adresse e-mail :


Vous avez aimé cet article ? Merci de le partager sur vos réseaux !

Production orale DELF B2

enfin un guide complet

Besoin d’aide pour préparer l’examen ? Essayez ce guide avec plus de 150 pages d’exercices et de conseils.

7 jours sur la planète

Test de l’application 7 jours sur la planète

Tirée de l’émission 7 jours sur la planète de TV5 Monde, cette application vous permet de mémoriser du vocabulaire lié aux sujets d’actualité.

L’application en bref

Compétences Vocabulaire
Niveaux B1-B2 (C1 éventuellement)
Connexion Indispensable pour regarder les vidéos
Environnement Android et iOS
Poids 56 MB
Version testée Version 2.4 pour tablette Android
Prix Gratuite pour la version allégée – 1.99 € pour la version complète
Note 3.5/5

Prise en main

7 jours sur la planète - 2

L’interface est en anglais. À l’ouverture de l’application, vous avez le choix entre 3 reportages d’actualité (renouvelés une fois par semaine) qui permettent de travailler chacun une quinzaine de mots et 3 expressions sur un thème (environnement, culture, diplomatie, etc.)

Chaque vidéo est accompagnée d’une transcription avec les mots nouveaux en bleu. Un premier visionnage de la vidéo vous permettra de les écouter en contexte. Ensuite, vous pourrez faire au choix un exercice (taper sur « Study ») pour étudier les mots nouveaux ou des jeux qui aident à les mémoriser. Pour obtenir les consignes de ces activités, passez par le bouton « i » en haut à droite de l’écran car elles ne sont pas indiquées avec les activités elles-mêmes.

7 jours sur la planète - 4

Le principe de l’exercice, par exemple, n’est pas simple à deviner. À chaque mot indiqué, essayez mentalement de trouver sa traduction puis cliquez sur le point d’interrogation pour vérifier. À vous ensuite de cliquer sur « wrong » ou « right » pour indiquer si vous vous êtes trompé ou non.

Côté jeux, vous trouverez une grande variété : anagrammes, quiz, mots cachés, etc. L’application propose même un mode « duel » pour jouer en direct avec un ami.

7 jour sur la planète - 3

Les +

On retrouve les qualités de l’émission télévisée, avec ses reportages à la fois intéressants et adaptés au public qui apprend le français au niveau intermédiaire. Le choix des mots à apprendre est très pertinent et aide efficacement à la compréhension orale dans chaque thématique.

L’application propose un système complet, qui s’adapte à vos réponses et qui suit votre progression.

Vous pouvez travailler sur des expressions idiomatiques. C’est pourquoi cette application peut également intéresser des étudiants de niveau C1, selon moi.

Les –

Était-il nécessaire de rédiger l’interface en anglais ? Il me semble qu’à partir du niveau B1, l’utilisateur est capable d’utiliser une application en français.

De plus, les consignes ne sont pas indiquées directement dans les activités alors que pour la plupart une phrase aurait suffi. Cela oblige l’utilisateur à aller chercher les informations… à condition de comprendre l’anglais !

Enfin, le principe de la traduction est discutable. Est-ce le meilleur moyen de travailler le vocabulaire ? Pourquoi ne pas proposer des définitions en français à la place ? D’ailleurs, bien que les concepteurs invitent, sur le site de présentation, à choisir entre 8 langues de traduction dans le menu « préférences », je n’ai pas encore réussi à le trouver sur ma tablette (Samsung Galaxy 3). Avez-vous plus de chance que moi ?

À vous !

7 jours sur la planète est malgré tout une bonne application pour développer votre vocabulaire lié aux thèmes d’actualité. J’ai déjà montré son importance si vous préparez des examens comme le DELF B2 ou le DALF C1. Pour plus d’efficacité, je vous recommande d’utiliser l’application en complément du site internet de 7 jours sur la planète. Concrètement, commencez par réaliser les activités de compréhension d’un reportage, puis passez à l’application pour les activités de vocabulaire correspondantes.

À vous de jouer maintenant ! N’hésitez pas à donner votre opinion en commentaire. Que pensez-vous de cette application ? Quelle note lui donnez-vous ?

Télécharger 7 jours sur la planète

Sur Google Play

Sur l’App Store

Site de l’application

Projet Voltaire

Test de l’application Projet Voltaire

Projet Voltaire propose une application qui permet d’améliorer son orthographe. Son principe est simple : pour chaque phrase affichée, cherchez si elle contient une erreur.

L’application en bref

Compétences Orthographe
Connexion Non (sauf pour synchroniser les résultats)
Environnement Android et iOS
Poids 22 MB
Version testée 9.2.1 pour Android
Prix gratuit pour les premières séries puis entre 6 et 8 euros pour chaque module
Note 4.5/5

Prise en main

À la première ouverture de l’application, on vous demandera d’entrer une adresse e-mail et un mot de passe. Cette inscription vous permettra ensuite de synchroniser vos résultats pour utiliser le programme sur le site web ou sur d’autres appareils.

La page d’accueil vous invite à choisir entre différents modules selon leurs niveaux de difficultés, qui correspondent aux classes du système scolaire français (à partir du CE1, qui accueille des enfants de 7 ans).

Prenons l’exemple du module « supérieur ». Seules les 2 premières séries sont accessibles gratuitement. Pour le module complet, comptez un peu moins de 6 euros. Chaque série permet de travailler une quinzaine de règles orthographiques. Le principe est simple : pour chaque phrase affichée, tapez directement sur l’erreur que vous repérez ou bien sélectionnez « Il n’y a pas de faute ». La correction accompagnée d’une explication de la règle est immédiate. De plus, le système s’adapte à vos réponses : il continue d’afficher des questions jusqu’à ce que vous obteniez 100% de bonnes réponses, c’est-à-dire lorsque toutes les règles sont considérées comme acquises. Enfin, vous pouvez à tout moment consulter vos statistiques en cliquant sur la barre du haut.

Les +

L’interface est agréable et simple à utiliser. Les activités sont plutôt ludiques et changent des questions à choix multiple que l’on trouve dans la plupart des applications. De plus, l’exposé des règles est rapide et clair. Par ailleurs, le retour régulier, dans chaque série, des erreurs du même type permet de bien mémoriser les règles.

Enfin, si vous souhaitez refaire une série quelques mois plus tard pour réviser, c’est possible en tapant sur « Réinitialiser ».

Les –

Ce principe de répétition des mêmes erreurs peut vite devenir lassant, si vous connaissez déjà bien la règle ! L’utilisateur se demande bien pourquoi il doit corriger le même problème 3 ou 4 fois dans la même série.

La courbe affichée dans les statistiques « fait très jolie »… mais je m’interroge sur son utilité pratique. Pas vous ?

Enfin, j’ai remarqué quelques lenteurs dans le chargement des modules sur ma tablette. Mais cela peut dépendre de beaucoup de variables. N’hésitez pas signaler si vous aussi vous avez rencontré ce problème !

À vous !

Le Projet Voltaire est une application destinée aux francophones de naissance. Elle se base sur les difficultés qu’ils rencontrent le plus souvent en orthographe. Mais je la recommande tout de même à ceux qui apprennent le français comme langue étrangère et qui ont déjà atteint un niveau avancé. En effet, c’est un très bon outil pour s’entraîner à repérer des erreurs. Ce genre d’exercice peut vous aider ensuite à améliorer vos capacités d’autocorrection. Or nous avons vu, notamment dans mon guide Objectif DELF B2, qu’elles sont essentielles à partir de ce niveau.

À vous de jouer maintenant ! N’hésitez pas à donner votre opinion en commentaire. Que pensez-vous de cette application ? Quelle note lui donnez-vous ?

Télécharger l’application Projet Voltaire

Google Play

Apple Store

Site web